Les saucisses, une charcuterie de bon goût avec Délices d’Annie

Crues, cuites ou fumées, les saucisses ont conquis le monde par leur simplicité et leur variété. De la saucisse cocktail de Délices d’Annie aux rouleaux de saucisses de Toulouse, elles sont présentes partout… pour notre plus grand plaisir.

saucisses_cocktail

De la qualité gustative grâce aux Délices d’Annie

L’origine du mot saucisse viendrait du latin « salsus », qui veut dire salé. Elle serait née il y a plus de 4 000 ans, sans doute pour faciliter le transport de la viande. Les légions romaines s’en servaient pour faire des rations. Au Moyen Âge, on y ajoutera des épices et des aromates venus d’Orient. Et les pénuries de viande de la Seconde Guerre mondiale provoqueront l’introduction de féculents pour en donner de la consistance… ouvrant le monde aux produits industriels, loin du raffinement d’une bonne saucisse de Morteau.

Les saucisses sont un mélange de farce, essentiellement de la viande hachée de porc, et, suivant les régions et les recettes, d’épices et d’aromates. Le tout est embossé dans un boyau, c’est-à-dire glissé dans un morceau d’intestin animal pour lui donner cette forme en longueur caractéristique. On les trouve crues ou cuites, à pocher, à griller ou même fumées.

Du saucisson de Lyon aux saucisses cocktails de Délices d’Annie

rosette-lyonParmi les saucisses qui doivent cuire dans l’eau avant d’être consommées, la plus célèbre est le saucisson de Lyon, dont la version truffée se savoure tiède et briochée dans sa région d’origine. Non moins connue, la saucisse de Toulouse peut se manger pochée ou grillée et fait les délices de plats traditionnels comme la saucisse aux lentilles ou aux haricots lingots. L’autre saucisse à griller est la chipolata, plus fine, et sa version sans porc, la célèbre merguez, composée d’agneau et de bœuf, et parfumée de cumin, de coriandre, de piment…

Mais on ne peut pas parler de saucisse sans évoquer la reine des saucisses depuis le XVIe siècle : la saucisse de Morteau. Fumée au genévrier et fermée par une cheville en bois, elle accompagne le fromage comme aucune, et entretient la tradition avec des lentilles, du chou ou des haricots rouges. Ses petites sœurs sont les Montbéliardes, toujours vendues par deux.

On trouve enfin des saucisses déjà cuites, à manger chaudes ou froides. La saucisse de Francfort est recsaucisse-francfortonnaissable par sa couleur jaune-orangée. Légèrement fumée, elle est, avec la moutarde, la raison d’être du hot dog. La saucisse de Toulouse, elle, est moulée dans un boyau beige rosé. Juteuse, elle croque sous la dent et accompagne toute choucroute digne de ce nom. Sa version courte, la saucisse cocktail se déguste sans fin sur tous les buffets du monde.

Délices d’Annie nous proposent des saucisses cocktail fumées au bois de hêtre à picorer lors de vos apéritifs festifs.

Publicités

Une réflexion sur “Les saucisses, une charcuterie de bon goût avec Délices d’Annie

  1. Je n’ai pas toujours apprécié les saucisses. Mais le saucisson de Lyon aux saucisses cocktail de Délices d’Annie m’a conquis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s